Rechercher
  • Galliléo

Comment réussir son évolution de carrière grâce aux compétences relationnelles ?

Les entreprises embaucheraient grâce aux compétences tangibles et licencieraient à cause des compétences intangibles.

Qu’est-ce que cela signifie ?


Les compétences tangibles sont les hard skills ou compétences et connaissances techniques, comme les diplômes, certificats, expériences, stages, ... Les compétences intangibles, quant à elles, correspondent aux soft skills ou compétences comportementales ou relationnelles comme l’empathie, l’écoute, l’affirmation de soi, la créativité, l’intelligence émotionnelle, …

Par exemple, vous vous dites : « ce n’est pas juste, je mérite d’être promu à ce poste de manager, j’ai le diplôme qu’il faut, l’expérience nécessaire, peut être devrais-je obtenir une autre certification, ou me faire remarquer davantage ? »


Cette approche n’est sans doute pas la bonne !

En effet, des études ont montré que la réussite professionnelle repose sur l’efficacité des interactions et sur la capacité à inspirer les autres. Il conviendrait donc plutôt de développer votre capacité à :

- Identifier vos compétences, vos forces ;

- Comprendre votre personnalité et votre tempérament ;

- Ecouter et communiquer efficacement pour mieux interagir avec les autres ;

- Vous montrer résolu, mais toujours flexible en cas de changement ;

- Gérer le stress et la pression.


Ces compétences vous aideront notamment à voir comment vos actes et vos paroles seront perçus par votre entourage. Elles vous permettront également de développer une ouverture d’esprit et vous inscriront dans une démarche active pour savoir recueillir du feedback et évaluer votre image professionnelle. Souvent réduites à la notion d’intelligence émotionnelle, ces soft skills contribuent fortement à réussir sur le long terme.


Aussi, si votre carrière est au point mort, même si vous avez l’impression de faire tout ce qu’il faut pour accéder à un certain niveau d’évolution professionnelle, il est fort probable que vous soyez coincé dans un angle mort !


Comme sur la route, les angles morts peuvent causer des accidents de parcours et ainsi freiner votre carrière.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

1. Les angles morts proviennent d’un décalage entre l’image que vous vous faites de vous-même et celle que les autres ont de vous. Ils vous empêchent d’avoir conscience de l’image que vous renvoyez et d’ajuster vos actions. Vos comportements involontaires et inconscients affectent votre évolution professionnelle sans que vous vous en rendiez compte.

2. Vous pouvez ne pas reconnaitre certains de vos talents et compétences que les autres apprécient pourtant en vous et auxquels vous n’accordez pas d’importance. Ainsi, vous limitez votre propre potentiel et vous vous sous-estimez.

3. La gestion des angles morts repose sur l’intelligence émotionnelle, une bonne conscience et connaissance de soi et une capacité d’écoute développée.

4. Les angles morts du leadership peuvent être gérés avec de petits changements comportementaux pour faire évoluer votre carrière.

5. Tout le monde a des angles morts. Apprendre à les détecter, les interpréter et à gérer les comportements et les situations de manière adéquate, sécurise et facilite votre parcours professionnel.


Et si vous commenciez par identifier les décalages entre vos intentions et le résultat produit ? Si vous mettiez en lumière les choses qui vous empêchent de progresser ? Si vous reconnaissiez aussi les domaines dans lesquels vous vous sous-estimez et les forces que vous n’exploitez pas au maximum ?


Vous réuniriez alors les conditions propices à votre évolution professionnelle.


35 vues0 commentaire