top of page

Episode 3 - Comprendre les Drivers : Un Guide pour une Meilleure Motivation et Résolution de Blocages



Comprendre les Drivers : Un Guide pour une Meilleure Motivation et Résolution de Blocages (3/3)

Nous voici à la dernière partie de notre série d’articles sur les Drivers : l'exploration des espaces de permissions que vous pourriez vous donner pour désactiver les effets négatifs de vos drivers.


L'idée, c'est que vous vous autorisiez un comportement contraire à votre driver.


Quelles idées, quelles choses vous oseriez désormais faire, pour voir, pour expérimenter ? Ou, simplement que souhaiteriez-vous faire à la place ?


Il existe des repères faciles : des permissions génériques pour chaque driver


Le driver « sois parfait » pourra s'autoriser à :

  • Se tromper

  • Faire rapidement

  • Aller à l'essentiel

  • Se satisfaire de 80 % de la perfection

  • Se réjouir de ce qu'il accomplit de juste bien mais pas parfait

  • Être indulgent avec lui-même et avec les autres

  • À déléguer et à faire confiance

Le « sois fort » pourra s'autoriser à :

  • Demander de l'aide

  • Ressentir et exprimer ses émotions

  • Se reposer sur les autres

  • Déléguer

  • Ne pas toujours être infaillible

  • Ravaler sa fierté

Le « fais des efforts » pourra s'autoriser à :

  • Faire simple

  • À faire facilement

  • À achever, à conclure, à aller au bout

  • À réussir, plutôt que d'essayer

Le « fais plaisir » pourra s'autoriser à :

  • Poser ses limites

  • À dire non

  • À prendre soin de lui

  • À se faire plaisir

  • À oser demander

  • À dire ce qu'il pense

  • Ne pas être le sauveur du monde

Le « dépêche-toi » pourra s'autoriser à :

  • Se reposer

  • À prendre son temps

  • À réfléchir avant d'agir

  • À faire les choses avec qualité

  • À se focaliser sur une chose à la fois

Mais attention, ce n’est pas si simple et cela peut même être dangereux d’adopter cette posture très binaire : un driver, c'est un mélange de croyances et de valeurs, eux-mêmes piliers constitutifs du socle identitaire de la personne. Il serait donc dangereux de vouloir tout changer.


Essayer de faire comme si vous n’aviez jamais eu de driver est utopique et peut générer de l’anxiété, le sentiment d’être perdu, d’autant plus si vous entamez cette exploration seul.


Un coach professionnel certifié, par son questionnement, son accompagnement, vous permettra de trouver un espace de permission qui fasse tampon entre votre driver et votre comportement habituel.


Par exemple, se libérer de son driver « sois parfait » pourrait être de trouver sa permission dans l'abandon à une valeur supérieure, celle de l'acceptation de soi ou du lâcher-prise.


Se libérer de son driver « sois fort » pourrait être de trouver sa permission dans le développement de l'empathie envers soi-même et envers les autres.


Se libérer de son driver « fais des efforts » pourrait être de trouver sa permission dans la recherche du plaisir et de la simplicité dans son action.


Se libérer de son driver « fais plaisir » pourrait être de trouver sa permission dans la valorisation de ses besoins personnels et l'expression authentique de ses désirs.


Se libérer de son driver « dépêche-toi » pourrait être de trouver sa permission dans la pratique de la pleine conscience et de la présence à l'instant présent.


Ces exemples ne sont que des amorces, des pistes de réflexion. Le coach et son client devront travailler ensemble pour découvrir les permissions spécifiques qui fonctionnent pour lui, en tenant compte de son histoire, de ses valeurs, de ses ressources et de ses contraintes.


Vous souhaitez partir à la découverte de vos drivers et construire votre stratégie de permissions pour renforcer votre motivation et surmonter les obstacles psychologiques qui entravent votre progression vers vos objectifs ?

Contactez-nous : le premier rendez-vous est offert !


Sur le même thème :

3 vues

Comments


rhino bas.jpg

Voici votre article

 PROPOSÉ PAR GALLILÉO COACHING 

bottom of page